Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Point de presse de M. Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Point de presse de M. Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Version finale

Le mardi 24 novembre 2020, 12 h 45

Hall principal de l'hôtel du Parlement, hôtel du Parlement

(Douze heures quarante-sept minutes)

M. Lafrenière : Alors, mesdames messieurs, bonjour. Heureux de vous retrouver aujourd'hui. La semaine dernière, lors de notre conférence de presse à Montréal, j'avais promis un retour sur le Principe de Joyce, qui nous avait été déposé, et c'est ce que je fais aujourd'hui.

Alors, j'avais confirmé à l'époque que nous étions très heureux de ce rapport et que nous avions reçu le Principe de Joyce. Et, comme j'avais promis de faire le retour, ce que je veux vous dire, c'est que non seulement nous sommes très heureux du travail qui a été fait, c'est vraiment plusieurs consultations, il y a beaucoup d'ouvrage là-dedans, et on le reçoit de façon très positive.

Il y a un point sur lequel on ne s'entend pas : lorsqu'on parle de racisme systémique, on n'a pas la même vision. Cependant, je veux vous rassurer, ça ne nous empêche pas de travailler ensemble. Je termine une conversation avec le grand chef de la nation atikamekw, Constant Awashish, et nous avons la même vision, c'est-à-dire de travailler pour combattre le racisme et mettre fin à ceux qui font du racisme, justement, ou de la discrimination.

Ceci étant dit, dans notre travail, dans l'approche qu'on a avec les Premières Nations, notre approche sur le terrain, on a déjà dit que ça prenait de la formation dans le milieu de la santé, on a déjà dit aussi que ça prenait des navigateurs. Et ce qu'on a reçu, dans le Principe de Joyce, ce qu'on a reçu de la part de la nation atikamekw, ce seraient des guides, ce seraient des références pour nous, pour nous aider dans l'application de ce qu'on veut faire qui, pour nous, est du très tangible. Ça va nous permettre d'aider les Premières Nations, d'aider les gens sur le terrain de façon très pragmatique. Encore une fois, on salue ce travail.

Et la semaine dernière on a annoncé une table ronde, une table de travail coprésidée avec le chef Picard de l'APNQL. Et c'est ce genre de dossiers qu'on va pouvoir retrouver ensemble, c'est le genre de façon de faire pour voir comment on peut appliquer ça dans les recommandations.

Et je terminerais en vous disant qu'il a été recommandé dans le Principe de Joyce d'avoir un ombudsman. Et mon collègue à la Santé, Christian Dubé, va regarder de quelle façon on peut matérialiser tout ça. Mais, encore une fois, c'est fort intéressant. Alors, je vais maintenant répondre à vos questions.

M. Verville (Jean-Vincent) : ...maybe just repeat what...

M. Lafrenière : I'll do the same thing in English.

M. Verville (Jean-Vincent) : Yes, thank you.

M. Lafrenière : So we'll start by asking : Is it a good timing? Yes, it is. We'll start from scratch. Hello, everyone. I'm extremely happy to be here today. Last week, during a press conference, I made a promise that I'll get back with the Joyce Principle. And today I'm very happy to announce you that we're pleased of what we received. This is important. This is, for us, a guidance. It's going to help us out to deliver our promises, talking about cultural safety, how we can improve that with the Joyce's Principle. It's going to be extremely helpful.

That have been said, on one definition, we agree to disagree, and I'm talking about systematic racism. On this matter, we don't agree on the term. But you can be sure one thing, we're still working together. I was in contact with grand chief Awashish, a few minutes ago, and I just confirmed him that we'll be fighting racism together.

That have been said, the Health Minister, Christian Dubé, have already mentioned that, for him, it's going to be helpful. And we made the announcement that we're looking for training and having also navigators. And, with this principle, it's going to be extremely helpful to deliver that. So, this is extremely positive.

M. Verville (Jean-Vincent) : ...

M. Lafrenière : That's a pretty good question. You should ask them. For me, I'm talking on the name of the Government and myself, as a Minister in charge of the Indigenous Affairs, and for us this is extremely positive. As soon as I received the Joyce's Principle, I showed that to the Prime Minister himself. Last Tuesday, I was at a press conference with him. And also I showed that to the Health Minister, and we both find out that it was extremely interesting.

That have been said, you understand that the first part of the principle is to recognize the racism... the systematic racism. On this matter, we don't agree on that term, but we still agree that we need to fight racism.

Une voix :Thank you.

M. Lafrenière :Thank you so much. Merci beaucoup, tout le monde. Merci, bonne journée.

(Fin de la séance à 12 h 51)

Participants


Document(s) associé(s)