Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Conférence de presse de Mme Nancy Guillemette, présidente de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, Mme Marie Montpetit, vice-présidente de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, M. Gabriel Nadeau-Dubois, membre de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, et Mme Véronique Hivon, membre de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Conférence de presse de Mme Nancy Guillemette, présidente de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, Mme Marie Montpetit, vice-présidente de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, M. Gabriel Nadeau-Dubois, membre de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, et Mme Véronique Hivon, membre de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie

Début des consultations particulières et auditions publiques dans le cadre des travaux de la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie

Version finale

Le jeudi 13 mai 2021, 13 h

Salle Evelyn-Dumas (1.30), édifice Pamphile-Le May

(Treize heures six minutes)

Mme Guillemette : Merci. Donc, bon après-midi, tout le monde. Merci d'être présents à la veille du début des consultations particulières et des auditions publiques de la Commission sur l'évolution des soins de fin de vie.

La dernière fois que nous nous sommes vus, le 31 mars dernier, on venait tout juste d'être nommés. Donc, aujourd'hui, il me fait plaisir de vous donner le nom des autres collègues qui nous accompagneront. Outre Mme Marie Montpetit, vice-présidente de la commission et députée de Maurice-Richard, Mme Véronique Hivon, députée de Joliette, et M. Gabriel Nadeau-Dubois, député de Gouin, se joindront à nous M. David Birnbaum, député de D'Arcy-McGee, Mme Suzanne Blais, députée d'Abitibi-Ouest, M. Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean, Mme Geneviève Hébert, députée de Saint-François, M. François Jacques, député de Mégantic, Mme Jennifer Maccarone, députée de Westmount—Saint-Louis, et Mme Marilyne Picard, députée de Soulanges.

C'est donc demain que débute la phase I de l'audition des experts. Donc, pour cette première journée, on aura avec nous trois experts fondamentaux, soit Mme Nicole Filion et M. Jocelyn Maclure, coprésidents du Groupe d'experts sur la question de l'inaptitude et de l'aide médicale à mourir, la Dre Mona Gupta, présidente du Comité aviseur sur l'aide médicale à mourir de l'Association des médecins psychiatres du Québec, ainsi que le Dr Michel A. Bureau, président de la Commission sur les soins de fin de vie. C'est plus d'une trentaine d'experts qui seront entendus durant cette phase.

À la suite de ces audiences, la commission produira un document de consultation qui sera accessible sur le site de l'Assemblée nationale, et ce, avant le début de la phase II. Celle-ci aura lieu durant cet été. Des avis d'intérêt et des appels de contribution seront également publiés pour inviter les associations, les groupes et les personnes qui voudraient participer à la phase II. Une consultation en ligne sera également disponible sur le site de l'Assemblée nationale. Et je vous invite à nous suivre en direct sur le site de l'Assemblée nationale, et ça commence demain, et ça, pour deux semaines.

Avant de conclure, je veux vous dire à quel point que je suis fière que l'on puisse faire ce travail au sein d'une commission transpartisane. Ce sont des questions sensibles, délicates et importantes pour les Québécois et les Québécoises. Et je ne crois pas que personne n'apprécierait qu'on fasse de la politique avec ça. Donc, je tiens donc à remercier mes collègues d'avoir accepté ce mandat qui est important et je les remercie pour leur collaboration hors pair jusqu'à aujourd'hui.

Nous sommes vraiment privilégiés de vivre dans une société où on peut discuter de ces enjeux-là dans le respect de tous, et ça, je tiens vraiment à le souligner aujourd'hui. Je rappelle que le Québec est un pionnier en matière d'aide médicale à mourir et de soins de fin de vie. Et, avec cette commission-ci, nous comptons bien le demeurer.

Merci. Est-ce qu'il y a des questions? Donc, ça fait le tour.

(Fin à 13 h 9)